Stage de l'agent

Le fonctionnaire nouvellement engagé commence sa carrière auprès de l’Etat par une période stage. Il en est de même pour l’employé de l’Etat qui se trouve en période d’initiation pendant les 2 premières années de son contrat à durée indéterminée.

Le stage ne s’applique pas aux salariés. Ces derniers sont en période d’essai pendant les deux premiers mois qui suivent leur entrée en service.

Le stage ou la période d’initiation s’étale en principe sur une période de 2 années. Une réduction de stage peut cependant être accordée sous certaines conditions.

Pour le fonctionnaire stagiaire ainsi que l’employé en période d’initiation, le stage se caractérise par les éléments suivants :

  • La formation initiale : les stagiaires doivent suivre une formation initiale qui varie selon leur statut. Pour les fonctionnaires stagiaires, elle se compose de la formation générale organisé par l’INAP et d’une formation spéciale organisée par l’administration où le fonctionnaire stagiaire est affecté.  Les employés en période d’initiation suivent le cycle de formation de début de carrière organisé par l’INAP. 
  • L’indemnité de stage : les indemnités de stage sont fixées à 100% de la rémunération de début de carrière, c’est-à-dire :
    • Les indemnités des fonctionnaires stagiaires sont fixées au 4e échelon du grade de computation, sauf exceptions prévues par la loi sur les traitements des fonctionnaires de l’Etat ;
    • Les indemnités des employés sont fixées au 3e échelon pendant la 1ère année suivant l’embauche et au 4e échelon lors de la 2e année suivant l’embauche.
  • L’appréciation des performances professionnelles : la gestion par objectifs s’applique également aux fonctionnaires stagiaires et aux employés en période d’initiation, la durée de la période de référence est cependant adaptée. Elle est d’une année de sorte que les performances professionnelles du stagiaire sont appréciées pendant les 3 derniers mois de chaque année de stage, respectivement de la période d’initiation.
Dernière modification le